Les Archives akashiques

Le mot Akashiques provient du terme Akasha qui signifie Ether en sanskrit. L’éther est en quelque sorte le 5ème élément qui permet la manifestation des 4 autres : la terre, l’air, l’eau et le feu.

C’est un espace qui permet aux 4 éléments se relier, ce qui peut donc donner vie à la matière.

L’Akasha fait donc référence à tout ce qui compose la vie, l’univers.

C’est un espace sacré que l’on imaginer comme une grande bibliothèque ou bien comme un disque dur cosmique contenant tout le champ informationnel de vos vies antérieures.

 J’aime bien utiliser la métaphore du livre dans lequel on va pouvoir trouver des informations sur vos différentes vies, l’histoire de votre famille, tout ce qui lié au karma, aussi appelé loi de causes à effets.

C’est un espace situé dans une fréquence vibratoire bien plus élevée que celle de notre incarnation terrestre.

Comme tout espace sacré, son accès est gardienné de sorte que les informations transmises le soient pour le plus grand bien de tous.

On ne peut pas accéder aux Dossiers/Annales/Mémoires ou Archives (on peut rencontrer les 4 termes) Akashiques d’une personne sans son autorisation.

Il est possible d’avoir des conseils concernant ses projets de vie mais son rôle n’est en aucun cas divinatoire. (j’ai déjà testé et je peux en témoigner 😊)

Le but n’est pas non plus de faire un catalogue de vies antérieures qui serait sans intérêt.

L’accès à ces informations doit nous permettre de guérir des blessures, lever des blocages dans notre vie/incarnation actuelle.

C’est un formidable espace de guérison.

C’est cette orientation que je souhaite vous proposer en tant que praticienne bien-être.

Je me connecte très régulièrement à mes annales simplement pour profiter de leur vibration. En ce moment-même justement, car cela m’aide à me concentrer, à avoir les idées plus claires, à être plus positive, dans la gratitude.