Les cartes oracles

Le Larousse définit l’oracle de cette manière : « Réponse d’une divinité au fidèle qui la consultait ; la divinité qui rendait cette réponse ; le sanctuaire où elle était rendue. »

L’oracle le plus connu est sans celui de la Pythie, du temple d’Apollon à Delphes. Dans la religion de la grecque antique, les réponses de la Pythie étaient transmises aux consultants par l’intermédiaire de prêtres, qui étaient en mesure de les rendre intelligible.

Aujourd’hui ce que l’on appelle les oracles, ou plutôt les cartes oracles n’ont pas de visée divinatoire. Leur but n’est donc pas de prédire l’avenir.

Ils sont utilisés comme outil de connaissance de soi, de chemin spirituel et/ou personnel.

L’oracle doit également être distingué du tarot, dont l’origine remonte à l’époque de la Renaissance italienne. Ce jeu était alors appelé tarocchi et pratiqué par la noblesse.

Le tarot se compose de 78 cartes/arcanes dont 22 majeurs (le Mat, la Tour dieu, l’Empereur, le Soleil etc…et 56 mineurs : la série des bâtons, des épées, des coupes et des deniers.

Il existe une variété d’oracles très riche aujourd’hui en fonction des thèmes choisis et de la sensibilité de chacun : animal totem, anges et fées, cristaux, plantes, mission de vie, divinités etc…

Ils peuvent être achetés sur internet ou en boutique spécialisée.

Personnellement, j’utilise les oracles en support d’une séance d’énergétique, le plus souvent en fin de séance.

Il est préférable de poser une question/une problématique afin d’orienter le tirage mais cela n’est pas obligatoire. J’ai remarqué que chaque tirage est toujours juste par rapport à l’instant présent.

Le choix de(s) l’oracle(s) va se faire en fonction de mon intuition et de la problématique du consultant. En général, je propose un tirage sur 2 oracles différents qui se complètent.

Par exemple l’oracle de l’Amour universel de Toni Carmine Salerno qui va donner une direction et l’oracle des rebelles sacrées d’Alana Fairchild qui a un message plus précis avec une proposition de processus d’auto-guérison.

Je prends quelques minutes pour échanger sur le ressenti de la personne vis-à-vis de l’image et du message délivré lors du tirage.

En effet, chaque personne possède sa propre grille de lecture en fonction de sa personnalité, de son vécu, de son éducation etc…Il est important pour moi de ne pas influencer cette première impression. Je peux ensuite échanger avec la personne pour ouvrir la réflexion sur d’autres pistes/détails.

Puis je fais lecture du/des message(s) transmis par l’auteur de l’oracle. Je vais de nouveau échanger avec la personne, toujours en lumière de sa problématique afin d’en faire ressortir les principaux enseignements/conseils.

Le message des oracles est toujours orienté de manière positive, tout en proposant des pistes de développement personnel.